+33 (0) 1 85 53 78 96

COSTUMES La tenue de mariage

Partie 2 : Couleurs et Textures


Une fois qu’on sait à peu près où on va en matière de style, vient le choix des tissus et donc des couleurs et des textures.

(petite précision : je parle en général plus de la texture du tissu que de matière parce que c’est une notion visuelle. La composition est relativement secondaire tant que le tissage est cohérent pour la saison).


Navy

Navy

Il faut garder en tête que ce sont les couleurs et les tonalités qui préciseront la tenue : un costume rose sera toujours moins formel qu’un costume navy, même si celui-ci a des détails stylistiques particulièrement casuals et que le costume rose est fait avec une jaquette.

Ceci étant dit, l’expérience nous dit que la couleur principale de la tenue n’est jamais vraiment sujette à débat lors des rendez-vous : on hésite rarement entre un navy et un rose. On se posera plus la question en termes de tonalité, d’éventuels motifs, de dépareillé, de couleurs d’accessoires…


De manière générale :

  • Plus la teinte est foncée, plus c’est formel.
  • Plus la texture est marquée et visible sur le tissu, plus le rendu est casual.

A nous après de bouger ces curseurs pour trouver le bon équilibre, qui correspond autant au marié qu’à l’univers du mariage.


Indigo

Indigo

Traditionnellement, le costume de mariage tourne autour du gris ou du bleu foncé – celui-ci prend d’ailleurs la part du lion, et de loin. C’est plutôt autour des couleurs secondaires et l’agencement de celles-ci que se situe la discussion.


Comme écrit plus haut, le bleu représente 80% de ce qu’on vend. C’est l’une des couleurs les plus appréciées en règle générale, assez sur-représentée dans l’habillement : costume, blazer, denim, accessoires, chemises et j’en passe, aussi bien en casual qu’en « sartorial ». Par conséquent, ses variations peuvent être de bonnes pistes : l’indigo, le bleu « canard » ou même un navy un peu vif permettent de sortir du traditionnel bleu foncé et ont potentiellement plus de personnalité qu’un bleu électrique vu et revu !


Texture

Tenue de mariage informel

Il peut aussi être temps d’envisager d’autres couleurs ! Le marron et le vert peuvent être de très belles options sur le costume : moins communs, moins formels, tout en étant hyper faciles à intégrer dans une tenue complète. Evidemment, tout comme le bleu « primaire » peut être hyper criard, on préférera des tonalités relativement foncées pour ces deux teintes – ou alors, complètement à l’inverse, le pastel.

Les pastels sont effectivement aussi des possibilités super intéressantes : un beau bleu ciel, pas trop criard, peut donner un ensemble assez unique, estival, sans forcément faire too much. Un vert d’eau ou un rose pâle, avec les mêmes caractéristiques, peuvent être vraiment cool. Aussi bien en full trois pièces qu’avec un ensemble dépareillé !

En revanche, si on part sur un costume à la couleur moins conventionnelle, calmer le jeu sur les autres pièces est relativement recommandé. Pour ainsi dire, j’éviterais un gilet ou un accessoire très coloré ou au motif chargé, au risque d’avoir un ensemble pas très lisible. J’irais personnellement plus conseiller, en seconde « dominante » des tonalités neutres (blanc cassé, gris, sable, etc.) pour plus de simplicité, de clareté et un côté plus estival.

La texture peut aussi sublimer la couleur, lui donner de la profondeur, une luminosité différente. Chez Les Francs-Tireurs, on aime beaucoup la texture, l’effet matière : ça donne du volume, de la personnalité. On peut jouer avec entre les différentes pièces de la tenue, c’est très, très intéressant. Lorsqu’on travaille autour d’une couleur inhabituelle sur une pièce principale, on ira souvent privilégier un tissu qui a une vraie texture, qui apportera autre chose que « simplement » sa couleur peu commune. La texture a, au même titre que la couleur, une vraie influence sur le formalisme d’un tissu. Prenez un bleu foncé très lisse et brillant, façon faible grammage et SuperXXX élevé, très souple, très luxueux : Il dira quelque chose de complètement différent d’un tissu du même bleu, mais très texturé façon mesh de laine, très aéré, mou, assez mat, très casual !

C’est d’ailleurs de ce paramètre qu’on se sert pour descendre le formalisme d’une tenue. Typiquement pour un mariage élégant en pleine nature, on ira peut-être chercher un Fresco un peu lourd, à la main sensiblement rugueuse, mat, plutôt qu’une toile de laine très fine, plus luxueuse, qui correspondra moins au côté naturel.


Enfin, les accessoires. Ils ont, globalement, deux finalités possibles :

  • Donner un accent particulier, en apportant une couleur, un ton. C’est là que l’on peut, par exemple, intégrer une couleur de contraste.
  • Eclaircir et adoucir l’ensemble : typiquement, le mouchoir blanc en lin ou en coton. Il équilibre la tenue, la signe, très simplement. Idéal si on a déjà la cravate ou le nœud papillon coloré.

La recommandation que je fais aussi sur l’accessoire, c’est de laisser la fleur à la boutonnière mener l’ensemble.

  • Dominante blanche : très bien, c’est neutre, on peut aller mettre un peu de couleur (et potentiellement un motif).
  • Dominante colorée : très bien, mais il faut laisser la couleur se développer ! On pensera donc l’accessoire de cou plutôt « neutre » – pour ne pas voler la vedette et rendre l’accessorisation difficile à lire – et la pochette blanche.

Affiner votre style en recevant Notre carnet tendance